AccueilDocumentsLa presse en parle !PÉTITION


On l'appelle le « Géant de Provence ». Sa cime coiffée de blanc lui donne des airs de Fuji-Yama. Ses forêts luxuriantes, ses prairies sommitales malmenées par les vents violents, ses pierriers qui de loin font croire à la neige, recèlent une biodiversité exceptionnelle. Les cyclistes du monde entier viennent tester sur ses pentes l'efficacité de leurs mollets et la solidité de leur muscle cardiaque : Sa renommée dépasse, et de loin, les limites du Vaucluse !

Depuis toujours, des hommes y vivent, sur les pentes boisées qui les préservent des remugles des marais de la plaine et leur fournissent abri, énergie et nourriture. Depuis toujours les hommes le soignent et tentent de réparer les dégâts générés par une exploitation immodérée de ses richesses. Les centaines de bénévoles qui ramassent les tonnes de déchets post Tour de France, savent-ils qu'ils s'inscrivent, un peu, dans la lignée de grandes opérations de remise en état, tels les reboisements massifs du XIXème siècle ?

Aujourd'hui, une majorité de Vauclusiens ont toujours conscience d'être détenteurs d'un trésor précieux, à sauvegarder et à transmettre.

Certes « géant », reconnu nationalement pour sa valeur patrimoniale et paysagère, le Ventoux est aussi fragile. Parce que la pression urbaine qui s'exerce sur une partie de son territoire est forte, parce qu'il est touché par la dévitalisation rurale, parce qu'il risque, à certains moments, une surfréquentation touristique.

Parmi eux, une idée a fait son chemin : celle de la création d'un Parc naturel régional, ayant pour vocation de protéger et valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain du Ventoux en mettant en œuvre une politique cohérente et innovante d'aménagement et de développement économique, social et culturel, respectueuse de l'environnement.

Conviés à en débattre, ils se sont retrouvés plus de 900, prêts à s'investir dans le long travail d'élaboration d'une charte. Un avant projet de charte est aujourd'hui finalisé. Résultat du fonctionnement, pendant des mois, de groupes de travail ouverts à tous, elle devrait être soumise à la ratification des communes concernées fin 2016.

Aujourd'hui aussi, une minorité d'habitants refuse l'idée d'un parc.

Beaucoup parce qu'ils appréhendent une complexité nouvelle, des contraintes supplémentaires, un élan qui leur échappe, ou tout simplement parce qu'ils sont frileux à l'égard d'une structure qu'ils ne connaissent pas.

A l'instar de ces habitants, le Président nouvellement élu du Conseil Régional PACA, a apparemment décidé de mettre fin au projet de parc naturel régional du Mont Ventoux. Pour asseoir sa décision, contraire à la volonté de la majorité des habitants du territoire, il consulte, du 27 avril au 8 juin 2016, 39 communes et 5 communautés de communes : elles doivent délibérer et se prononcer pour ou contre le parc.
Les conditions de cette consultation (délais trop courts pour que chacune des communes ait le temps de réunir un conseil municipal, parti pris de considérer toute abstention comme un vote « contre » le projet, absence de définition de ce qui sera considéré comme un vote, absence de qualification préalable de la majorité requise…) défient l'entendement dans une démocratie !

Après analyse du document, des citoyens, en leur nom propre, des associations, ont décidé de faire savoir haut et fort leur volonté de voir un jour exister le parc Naturel régional du Mont Ventoux. Un manifeste a été rédigé, une page face book créée : rejoignez-nous, faites savoir qu' « Un parc pour mon Ventoux, c'est géant », n'acceptez pas que soit détournée cette chance !

Liste des signataires du manifeste :
FNE Vaucluse
LPO PACA
Union APARE-CME labellisée CPIE des pays de Vaucluse
Club Alpin Français (CAF) du Ventoux
Le Groupe Archéologique de Carpentras
Ventoux Passion Nature
ATDMV (Association Touristique de la Destination Mont Ventoux)
Comité Ecologique Comtat Ventoux
AVEC - Ateliers Citoyens du Ventoux
Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) PACA
France Nature Environnement PACA
La Nesque Propre
CINEA84
BIOCOOP L’AUZONNE
Gabriel SORIA (Jonquières), Pascal CAFFA, citoyen et acteur de l'économie locale, Ivana HEJDUK, citoyenne et actrice de l'économie locale, Nicole TERRIER, Christophe CHALENÇON, Bernard MONDON, Gérard DAMIAN (Li granjo escolo) IDEES Jonquières.










Ce site d'informations et de soutien a été réalisé bénévolement par le studio des 1001 Mains.